LEDAIG 18 ans Batch n°2 limited Release “wonderfully peated” 

 

Quand j’entends parler de LEDAIG, mon cœur fait boom. Que ce soit par de beaux souvenirs lors d’une soirée mémorable (dans sa version 10 ans) ou pour accompagner un plat lors d’un repas tourbé (dans sa version 12 ans), il est toujours là. Alors quand on me parle d’une version vieille de 18 ans qui plus est fini en fût de Xeres, il fait boom boom (tourbe et sherry je dis oui !).

 

Revenons à nos moutons écossais. Les whiskies LEDAIG sont la finition tourbée des whiskies de la distillerie artisanale TOBERMORY située sur l’Île de Mull (dans les Hébrides au nord de l’Ile d’Islay). 

Pour la petite histoire, la distillerie TOBERMORY se prénommait LEDAIG en 1798 quand elle a ouvert ses portes (de là à y voir un lien…). Tobermory (du gaélique Tobar Mhoire qui signifie le puits de Marie –NDLR-) se trouve être le port  colorée qui abrite la distillerie.

 

Les finitions LEDAIG connues pour un goût tourbé iodé très maritime sont en général des whiskies très clairs.

C’est ici ce qui va frapper directement l’œil de la personne qui découvre la bouteille pour la première fois : le liquide est ici plutôt cuivré et presque marron-rouge. Encore un coup des espagnols ! Effectivement la finition que nous allons goûter aujourd’hui a, tout d’abord, séjourné dans des fûts de chênes classiques avant d’être transféré dans des fûts de sherry Oloroso, le tout pendant pas moins de 18 ans.

 

 

Quand on aime la tourbe et le sherry on peut s’attendre à du très beau.

 

 

Et c’est le cas, quand il plonge dans le verre la première fois dans le verre, le nez est enrobé d’arômes fruités et boisés intenses (la finition sherry qui est souvent celle qui cherche la première à sortir du verre –NDLR-). Au deuxième passage, les arômes fruités laissent place à une tourbe légère mais bien présente. D’ailleurs, je vous laisse faire l’expérience du creux de la main et ce ne sera pas que du pneu que vous sentirez, mais du bois fumé légèrement vineux (ce qui n’est pas toujours le cas avec un whisky tourbé). Si vous tenez le coup et ne goûtez pas encore, un troisième passage du nez détectera des notes poivrées toutes en rondeur.

En bouche c’est un melting-pot de saveurs. Tout d’abord la douceur des arômes de fruits rouges liés au Xeres. Vient ensuite la tourbe herbeuse et saline légèrement amère qui rappellent bien que nous sommes en présence d’un LEDAIG mais d’un âge respectable et qui a séjourné plus longtemps qu’à l’habitudes dans le calme de la warehouse du bord de mer (« quiet please » c’est marqué sur grille ! –NDLR-).

 

 

On aurait peut-être encore plus apprécier une sortie brute de fût mais il faut respecter le travail du maitre de chai qui diffuse ses distillats uniquement à 46,3 ° (degré estimé être le plus approprié).

 

Au final, c’est bien une longue signature LEDAIG qui reste en bouche : une explosion de fumée de tourbe et une belle pointe de réglisse.

 

 

Cette 2nd édition de LEDAIG 18 ans s’avère complètement à la hauteur des attentes des amateurs de tourbe et de sherry et mérite bien la mention « wonderfully peated »

 

Suivez le fil d'actualité et restez avertis des prochaines publications sur facebook